Monsieur Chat

Monsieur Chat est une création graphique de l’artiste franco-suisse Thoma Vuille, apparu en 1997 à Orléans. Il ravit les Parisiens dans le métro, sur les murs lacérés dans la rue… Son chat orangé arbore un sourire enjoué, aussi malicieux que le personnage du roman de Lewis Carroll, Le Chat du Cheshire, dans Alice aux Pays des Merveilles. Un sourire qui ne défaillit jamais malgré ses déboires parfois avec la justice. Dans sa version carton, il a intégré la Collection du Musée du sourire à l’occasion de la FIAC off 2016.

Fabrice Midal

Connu en tant que philosophe, auteur, éditeur, et maître de méditation, Fabrice Midal a décidé très tôt de faire voler en éclats ses propres repères. De tradition juive ashkénaze, il prend conscience dès l’âge de sept ans que cette religion n’est pas satisfaisante excluant complètement de son discours la question de « l’amour et de…

Mrzyk & Moriceau

« Looping » (2004), c’est le travelling psychédélique des artistes Petra Mrzyk et Jean-François Moriceau, une œuvre vidéo projetée en boucle dans le Musée du sourire. Le film d’animation en noir et blanc fait défiler sans ordre ni hiérarchie des sourires moqueurs ou grinçants, des doigts dans l’oreille, des sexes rebelles… Toutes les saynètes sont inspirées de…

Yue MinJun × KAWS

Yue MinJun × KAWS

À l’occasion de l’exposition Art For The Masses au Museum of Tomorrow de Taipei, le street-artist américain Kaws a collaboré avec l’artiste chinois Yue Minjun connu pour ses personnages riant pour réaliser une variante de son Companion. 500 pièces ont été produites en 2008 et n’ont été vendues qu’au musée taïwanais. L’artiste Yue MinJun est représenté par la…

Nøne Futbol Club

Nøne Futbol Club est un duo d’artistes fondé en 2009 à Paris. Ils se sont fait connaître avec Work n°078 : Ram-raid, une performance filmée par des caméras de vidéosurveillance : à bord d’une voiture, ils défoncent la porte de leur atelier aux Beaux‑Arts de Paris. Depuis, ces anciens étudiants en graphisme associent l’objet, le mot et la réflexion sur la valeur de l’art pour dénoncer radicalement, avec humour, les enjeux sociopolitiques de ce champ. En 2014, ils réalise une série de dessins montrant des people tirés aux quatre épingles. Un regard ironique sur la chirurgie esthétique. Work n°77-mobile est une pièce unique dans la collection du musée.

ORLAN SELF HYBRIDATION AU LAMBRET

ORLAN

Qu’est-ce que la beauté ? L’oeuvre « Self-hybridation au Labret » (2002) exposée au Musée du sourire rappelle le plateau labial porté par les femmes Mursi. Le regard est happé par un cercle comme synthèse permanente de formes sociales éphémères ; une dé-figuration révélatrice d’un schème esthétique. Depuis les années 1960, l’œuvre développée par ORLAN se nourrit des…

André Saraiva

Perché sur de longues jambes rectilignes, Monsieur A est un personnage souriant souvent coiffé d’un haut de forme. Ses yeux, l’un rond, l’autre marqué par une croix, semblent vous faire un clin d’œil. André Saraiva est né en 1971 en Suède, ses parents ayant fui la dictature fasciste de Salazar au Portugal pour s’installer au nord de Stockholm. A 13 ans, Monsieur André fait ses premiers graffitis et signe à Paris de son prénom en rose, couleur peu courante dans le graffiti. En 2019, le Musée du sourire fait l’acquisition d’un dessin sur rouleau suspendu chinois auprès de la galerie Magda Danysz.
> Le site de Mr André

Andres Serrano

Une oeuvre engagée contre la barbarie et l’intolérance. Révéler par l’image les processus humains qui fondent une réalité dont la valeur sociale justifie la critique, tel est le projet artistique du photographe américain Andres Serrano. Des portraits dans la tradition de la photographie humaniste qui prennent une force supplémentaire, celle de la simplicité et de la grandeur d’âme. Le sourire de La Diseuse de bonne aventure, Juana Rios Rios, dite « Juana de Cubana » (2012) illustre cette appétence pour la beauté d’un visage, la vérité d’une expression. « J’ai fait de Cuba mon studio », explique l’artiste. Un bel hommage à ses racines et à sa mère cubaine. Acquise auprès de la galerie Nathalie Obadia, la photographie fait partie de la Collection du Musée du sourire depuis 2016.

Hervé Télémaque

Un sourire Banania entre au Musée du Sourire par le biais d’une oeuvre graphique d’Hervé Télémaque, signée, datant de 1964, au format 25 cm x 25 cm, sur papier Velin de Rives (n°81). « Y’a bon » est la première lithographie du co-fondateur de la Fondation narrative. Elle répond à une commande du critique d’art Jean-Jacques Lévêque qui réunit cinq peintres dans un livre intitulé « Royal Garden Blues » : Hervé Télémaque, René Bertholo, Peter Klasen, Bernard Rancillac, et Jan Voss.

Sabine Weiss

« Saisir l’instant, exprimer l’émotion, attraper le geste ou l’ambiance de la chose vue… », tel a été le chemin de Sabine Weiss (née en 1924), dernière représentante de la photographie humaniste incarnée par Robert Doisneau. Elle a photographié avec bonheur les amoureux, les pauvres mais aussi les enfants, dans le Paris des années 1950… et dans le monde entier. Icone du XXe siècle, le portrait de La petite Egyptienne réalisé en 1983 lors d’un voyage au Caire avec Hugh Weiss a rejoint la Collection du Musée du sourire. « Cette petite vendait des poupées de chiffon. Elle est la joie de vivre », se souvient Sabine Weiss.