Grâce à Invader, le surprise se propage partout dans le monde à travers ses mosaïques que le street artist français installe dans la rue dans les coins les plus improbables et difficiles d’accès, et en toute illégalité. Son portrait souriant du Dalaï-Lama, composé de 400 Rubik’s Cubes made in China (format 111cm x 111cm), résonne comme une icône du sourire, avec celle de sa Joconde. Un travail inauguré en 2005 avec la série des « good men » et des « bad men » comme le méchant JR dans la série américaine Dallas. Des icônes universelles inscrites dans l’inconscient collectif détournées par l’artiste. Acquise auprès de l’artiste, le tableau a fait partie de la collection du Musée du sourire, de 2010 à 2021.